En construction

La première croisade eut lieu de 1095 à 1099, date à laquelle les Croisés prirent Jérusalem et fondèrent ainsi le royaume chrétien de Jérusalem.

Carte de la première croisade (Wikipedia)

Au moins dix de mes ancêtres prirent part à la première croisade, parmi ceux identifiés au 24 Avril 2022).

Avec Godefroi de Bouillon

Hugues de Damas

(de Lévis, de Pérusse dit d’Escars, de Chaste, de Cénat, Roure, Renaux, Carli)

« C’était une opinion reçue parmi les vieux chroniqueurs que cette famille descendait des conquérants de la province d’Amasie au temps de la première croisade : « Les seigneurs de Damas, du surnom de Chastillon (1), dit le P. Anselme, dans le Palais de la Gloire (1664, p. 393), ayant fait le voyage de la Terre-Sainte avec Godefroi de Bouillon, à leur retour en France, changèrent de nom et d’armes, et prirent celui de Damas, de la province d’Amasie qu’ils avaient conquise. »

(1) Favyn dit expressément que la maison de Damas portait originairement le nom de Chastillon. Cette erreur vient de ce que les enfants nés de Dauphine de Lavieu et de Gui Dalmas et Jean, seigneurs de Chastillon-en-Bazois, se qualifiaient frères. L’ancienne famille de Chastillon-en-Bazois, éteinte depuis longtemps, portait un écu losangé d’or et d’azur. (Voyez Palliot, Vraie et parfaite science des armoiries, in-fol., Paris, 1664, p. 662.) »

Favyn avait consigné cette tradition dans son Théâtre d’honneur et de chevalerie (1620). On la trouve dans un ouvrage antérieur fort estimé, l’Histoire du Nivernois, par Guy Coquille, sieur de Romenay (1). Voici le texte de ce dernier (p. 339) : « Les seigneurs de Marcilly, Thienges, Digoyne, de Crux et d’Anlezy, tous du nom d’Amas, et de mêmes armes, qui sont une croix nillée de gueules en champ d’or, qui représente leur grandeur dès le temps de la conqueste de la Terre-Sainte, car leur nom est de la région d’Amasie, qui est au pays d’Asie, que leurs prédécesseurs conquestèrent au temps du premier voyage d’outre-mer, et leur nom n’est pas de Damas, mais simplement d’Amas, et d’ancienneté ils escrivoient d’Amaye. »

Cette tradition, que plusieurs écrivains plus récents ont reproduite, quoiqu’erronée quant à l’origine attribuée à la maison de Damas, reposait néanmoins sur plusieurs faits d’une notoriété irrécusable, comme la présence des auteurs de cette maison aux premières croisades, attestée par les cartulaires de Cluny, le changement de ses armoiries primitives, et l’orthographe du nom de Damas, écrit non pas d’Amaye, mais Damaye et Damaïs dans beaucoup de titres. »

Les chefs des branches de Cousan et de Vandenesse ayant pris part aux exploits des premières croisades (2) et voulant en perpétuer le souvenir dans leur postérité, changèrent la pièce principale de leurs armoiries (sans toutefois en changer les couleurs) et substituèrent au lion une croix ancrée de gueules.

(2) Voir le grand cartulaire de Cluny, année 1106, vol. B, in-fol. 269, verso.

Généalogie de la maison de Damas (1ère partie)
Source : Archives généalogiques et historiques de la noblesse de France, tome V, P. Louis Lainé (1836)

Avec Raymond de Saint-Gillescomte de Toulouse

Roger II de Foix (de Chaste, de Cénat, Roure, Renaux, Carli & Narbonne-Talairan, de Mailhac, Lagache, Delannoy, Lavoix: Doit participer à la Croisade au sein de l’armée de Raymond de Saint-Gillescomte de Toulouse, mais diffère son départ. Arrive après la prise de Jérusalem en 1099 et s’est fait excommunié du fait de son départ tardif. Rentre dans ses domaines en 1105, accompagnant Guillaume de Cerdagnecomte de Tripoli.

Sibaud de Clermont (de Chaste, de Cénat, Roure, Renaux, Carli)

Eudes 1er de Bourgogne (à faire)

Guillaume Ier de Sabran (de Tournon, de Joyeuse, de Chaste, de Cénat, Roure, Renaux, Carli)

X de Glenne (de Roussillon, d’Albon, de Balsac, de Joyeuse, de Chaste, de Cénat, Roure, Renaux, Carli)

Gérard de Roussillon (de Roussillon, d’Albon, de Balsac, de Joyeuse, de Chaste, de Cénat, Roure, Renaux, Carli)

Alibert d’Antoing (frère de notre ancêtre Sohier, d’Avesnes, d’Aigremont, Verdière, Deroubaix, Madoux, Rogez, Lavoix)

Baudouin II de Hainaut (Chevres, Garves… Des Planques, d’Oresmieux, Lagache, Delannoy, Lavoix)

Jean « Borel » (d’Arras, Des Planques, d’Oresmieux, Lagache, Delannoy, Lavoix)

Partis en Terre Sainte peu après

Aymeri Ier de Narbonne (Narbonne-Talairan, de Mailhac, Lagache, Delannoy, Lavoix) – part en Terre Sainte en 1103.

Image en vedette: Godefroy de Bouillon et ses soldats partent pour la première croisade 1201/1300 Lettrine U historiée issue de l’Histoire des croisades de Guillaume de Tyr (1130?-1186), Abbaye Saint-Hydulphe (Moyenmoutier, Vosges). Ancien Possesseur, 1285/1325 représentant Godefroy de Bouillon et ses hommes faisant route pour la Terre-Sainte lors de la première croisade – p.27/530 – Source: https://galeries.limedia.fr/

Publié par Helene Lavoix

Dr Helene Lavoix, PhD Lond (Relations internationales) est fondatrice et directeur de The Red (Team) Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective stratégique et alerte précoce en matière de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur l'intelligence artificielle, la science quantique et la sécurité. Elle enseigne au niveau Master à SciencesPo-PSIA.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.