Bernardus Guidonis, Arbor genealogiae regum Francorum : les Robertiens, 14ème siècle, Bibliothèque municipale de Besançon

Cette période de transition et de prise de pouvoir, alors que s’écroule l’empire Carolingien, s’ouvre avec Robert le Fort (env. 815-2 juillet 866) et finit avec le sacre d’Hugues Capet, le 1er juin 987.

Ce sacre débutera la dynastie Capétienne.

C’est sous les Robertiens que, pour l’instant, nous voyons apparaître nos ancêtres les plus anciens que j’ai pu tracer, et qui ne se confondent pas avec les familles régnantes.

Les lignées généalogiques

Nos ancêtres les Robertiens

Silhouette de notre arbre pour cette branche avec en jaune Robert le Fort (en haut), dans le carré vert Aimée Rogez et Félix Lavoix et dans les cercles verts Marguerite Delannoy et Léon Lavoix (répétés car deux ascendance différentes) – Les dernières générations ne figurent pas

Nous descendons des Robertiens, une première fois par Aimée Julie Emilie Rogez, épouse de Félix Jean-Baptiste Désiré Lavoix. Le lien est donc par la famille Lavoix. Pour ma génération, Aimée était donc notre arrière-arrière grand mère. Le lien se fait par les Deroubaix (et auparavant Madoux) alliance Verdière puis d’Aigremont.

Cette descendance se confirme par Marguerite Delannoy, épouse de Léon Hippolyte Lavoix, donc notre arrière grand-mère. Elle passe par la famille Lagache, alliance d’Oresmieux.

Nous incluons ici les familles proches telles les de Vermandois, de Flandres, de Saxe, du Maine, que nous avons vu émerger au cours des périodes précédentes.

Les Seigneurs d’Olhain

Nous voyons apparaître mention des seigneurs d’Olhain en 870, avec Hermon d’Olhain. Nous descendons des seigneurs d’Olhain également par Marguerite Delannoy, toujours à travers la famille Lagache, alliance d’Oresmieux.

Le Comte de Montdidier, les Comtes et seigneurs de Ramerupt

Nota pour la généalogie: à revoir et vérifier avec le texte de Moranvillé (fait en partie mais non téléchargé dans la généalogie).

La branche du comte de Montdidier puis des Seigneurs de Ramerupt nous liera ensuite aux de Roucy, de Hainaut, et de Guise.(1) C’est également une ascendence de notre arrière grand-mère Marguerite Delannoy, toujours à travers la famille Lagache, alliance d’Oresmieux.

Les Seigneurs de Chièvres

Silhouette de notre arbre pour cette branche avec en jaune Arnould de Chièvres (en haut), dans le carré vert Aimée Rogez et Félix Lavoix et dans le cercle vert Marguerite Delannoy et Léon Lavoix

Notre plus ancien ancêtre (pour l’instant), seigneur de Chièvres, est Arnould, né environ en 900. Nous descendons en fait ici deux fois de cette famille, une fois par notre arrière grand-mère Marguerite Delannoy, toujours à travers la famille Lagache, alliance d’Oresmieux, et une fois par notre arrière-arrière grand-mère Aimée Julie Emilie Rogez, par les Deroubaix (et auparavant Madoux) alliance Verdière puis d’Aigremont.

Les Seigneurs de Rumigny et Florennes

Nota pour la généalogie: à compléter et vérifier pour Alpais de Lomegau (Hougaerde), épouse de Godefroi.

Silhouette de notre arbre pour cette branche avec en jaune Godefroi de Juliers (en haut) et dans le carré vert Marguerite Delannoy et Léon Lavoix

Notre plus ancien ancêtre pour cette branche est Godefroi (Geoffroi) de Juliers, né approximativement en 920. Il était comte en Hainaut, comme mentionné dans un diplôme de l’Empereur Othon l, du 13 juin 958, et Seigneur de Rumigny.(2)

C’est toujours une ascendence de notre arrière grand-mère Marguerite Delannoy à travers la famille Lagache, alliance d’Oresmieux..

La famille « de Lens » (futurs de Cambrai et d’Oisy)

Silhouette de notre arbre pour la branche de Lens, de Cambrai, de Douai et d’Oisy avec en jaune Wautier de Lens (en haut), dans le carré vert Aimée Rogez et Félix Lavoix et dans les cercles verts Marguerite Delannoy et Léon Lavoix

Finalement nous voyons apparaître la famille « de Lens » (il n’est pas du tout certain que ce soit leur nom, les patronymes étant de toute façon inusités alors), qui continuera ensuite dans notre lignée comme châtelains de Cambrai et de Douai, seigneur d’Oisy. Cette branche, étrangement, met déjà le Douaisis au coeur d’une partie de notre généalogie, bien avant que notre ancêtre Félix Albin Lavoix ne s’y installe juste avant la révolution française, à partir de son mariage en 1788.

Le premier de nos ancêtres pour cette branche dont j’ai trouvé la trace est Wautier (Gauthier) de Lens, pré-châtelain de Lens, né approximativement en 925.

La famille d’Avesnes

à rédiger

Et tous nos autres ancêtres?

à rédiger

Pour comprendre leur histoire, et pouvoir la raconter, il nous faut tout d’abord appréhender le contexte général et l’environnement tant géographique que politique dans lequel nos ancêtres vivaient: Vivre le Morcellement de l’Imperium Carolingien.

Références

Notamment lorsqu’elles ne sont pas encore inscrites dans l’arbre généalogique.

(1) La généalogie des Seigneurs de Ramerupt et leur lien au Comte de Montdidier est incertaine et confuse. Nous suivrons ici Henri Moranvillé, Origine de la maison de Ramerupt-Roucy, Bibliothèque de l’école des chartes. 1925, tome 86. pp. 168-184; doi : https://doi.org/10.3406/bec.1925.448731, Persée.

(2) Rose-Marie Allard, « Rapport de mission relatif aux archives de la famille de Beaufort-Spontin conservées aux Archives de Žlutiče en Tchécoslovaquie — (deuxième partie) », Bulletin de la Commission royale d’Histoire, Année 1996 162, pp. 75-295 – Persée.fr
Roland, G. « Histoire généalogique de la maison de Rumigny- Florennes», Annales de la Société archéologique de Namur, 19 (1891), p. 59-304.

Image: Première page du cycle de Pâques Laudes Salvatori, de Notker le Bègue (Graduel et séquences), avec des neumes. Manuscrit carolingien, v. 860

Publié par Helene Lavoix

Dr Helene Lavoix, PhD Lond (Relations internationales) est fondatrice et directeur de The Red (Team) Analysis Society. Elle est spécialisée en prospective stratégique et alerte précoce en matière de sécurité nationale et internationale. Elle se concentre actuellement sur l'intelligence artificielle, la science quantique et la sécurité. Elle enseigne au niveau Master à SciencesPo-PSIA.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.